Pourquoi les couches lavables ?

Que ce soit pour le bien-être de bébé, sa santé, la santé de notre belle planète ou encore pour une question économique, il existe de très nombreuses raisons de tenter les couches lavables. On vous explique tout dans ce tout premier article.

Couches lavables : la santé de nos bébés

De nombreuses études ont désormais rendu publique la composition des couches jetables,et les résultats sont plus qu’alarmants.
Or qu’y-a-t’il de plus précieux, de plus important, que
la santé de votre bébé ?
Avez-vous vraiment envie de mettre des dérivés de l’industrie
pétrochimique au contact de sa peau si fragile ? Nous l’évoquions plus haut, les couches lavables sont fabriquées à partir de fibres naturelles, ou parfois synthétiques, mais quoiqu’il en soit sans produits chimiques tels que des conservateurs ou des perturbateurs endocriniens. A contrario, les couches jetables sont composées essentiellement de pâte à bois blanchie au chlore, de plastique et de divers produits dangereux pour la santé dont le but est de camoufler les odeurs, de parfumer, d’absorber les liquides ou les transformer en gel (dont le polyacrylate de sodium : SAP). Le SAP contenu dans les couches jetables, et qui les rend si absorbantes, a été retiré des tampons féminins depuis 1985 aux États-Unis ! Il est soupçonné entre autres de provoquer des allergies graves. Certaines couches jetables contiennent aussi du benzol, une substance cancérigène.
L’autre point important étant que vous mettez du plastique sur les fesses de bébé : le plastique, ça ne respire pas !
Avez-vous déjà pensé à mettre des culottes en plastique pour vous ? Non ? Alors pourquoi le faire pour votre bébé.
Les couches jetables ne laissant pas la peau respirer, la température intérieure de la couche est de 37°C, alors qu’elle devrait être de 34°C pour un développement normal des bourses du petit garçon. D’après un article paru dans « Die Tageszeitung » du jeudi 28 septembre 2000, cette température élevée pourrait être une première raison de la baisse de fertilité masculine et la hausse du cancer des bourses constatées ces dernières décennies.
Lorsque vous optez pour les
couches lavables, vous choisissez l’alternative la plus saine pour votre enfant. La peau respire, elle n’est pas agressée et n’entre pas en contact avec des substances toxiques.

Couches lavables : un choix économique

3 ans de couches jetables représentent environ 4500 couches souillées qui partiront à la poubelle. En comptant 25 centimes d’euros par couche (prix moyen constaté), on arrive à une dépense totale de 1125 euros, de la naissance à la continence ! Souvent, on s’imagine que l’investissement de départ pour s’équiper en couches lavables est très élevé. Il est conséquent, c’est un fait, mais rien ne vous empêche de vous équiper aussi au fur et à mesure. Vous pouvez acheter quelques couches pour les premiers mois de vie de votre enfant, puis en racheter quelques-unes quand il aura grandi et que vous-même aurez trouvé votre «routine».
Une couche lavable coûte environ 25 euros, selon les modèles et les
marques, inserts ou langes compris. De la naissance à la propreté, vous aurez besoin d’une vingtaine de couches si vous optez pour des couches taille unique, soit 500 euros, auxquels vous pouvez ajouter les «accessoires» comme le voile de protection ou la lessive spécifique pour un montant global de 100 euros.
L’utilisation de couches lavables, saines et
durables, durant 3 ans revient donc à 600 euros en moyenne, contre 1125 euros pour des couches jetables, polluantes et bardées de substances controversées.
Le calcul est vite fait,
non ? 50% d’économies, moins de pollution, mois de produits toxiques, ce n’est pas négligeable !

Couches lavables : limitons nos déchets

Saviez-vous que de la naissance à la propreté, un enfant équipé en couches jetables produit environ une tonne de déchets non biodégradables et non recyclables ? Les quelques 4500 couches utilisées par enfant sont incinérées ou enfouies, et il faut plus de 500 ans pour qu’elles se dégradent ! Au-delà de la pollution des couches souillées, on oublie souvent la pollution de la production des couches jetables : il faut par exemple un verre de pétrole pour produire une couche jetable ! Doit-on rappeler que le pétrole a mis des millions d’années à se former et que cette ressource non renouvelable est extrêmement polluante ? Fabriquer des couches jetables implique également l’abattage d’arbres par centaines, et l’utilisation de milliers de litres d’eau.
Est-ce vraiment le monde que nous voulons pour nos
enfants ?
La fabrication des couches lavables, elle, se fait à partir de fibres naturelles
comme le coton, le bambou ou le chanvre.
Bien sûr, certains éléments ou certaines parties peuvent être en matières synthétiques,comme le PUL (polyuréthane), la viscose ou encore la microfibre mais ces éléments sont réutilisables et même lorsque vos enfants seront propres, vous pourrez donner ou revendre vos couches lavables, minimisant ainsi leur impact écologique.

Couches lavables : un vêtement à part entière

En franchement, n’est-ce pas croquer un bébé en couches lavables ? L’été, ne mettez qu’un tee-shirt et une couche lavable imprimé, effet mignontitude garanti !

Vous pourriez être intéressé(e) par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *